Les bases du parkour pour les débutants

Posté par le Juil 17, 2018 dans Bonne pratique | 0 commentaires

Traceurs qui pratiquent le parkour en faisant un backflip sans obstacle

Née en France au début des années 90, la pratique du parkour a commencé à se faire connaître quelques années plus tard notamment grâce au film Yamakasi. Aujourd’hui, le parkour est pratiqué dans le monde entier par des milliers de traceurs (personnes qui pratiquent le parkour). Le but du parkour ? Développer ses capacités motrices et se dépasser en évoluant avec agilité dans un milieu souvent urbain. Pour les débutants, voici un petit récapitulatif des bases du parkour.

Où faire du parkour ?

Même s’il existe aujourd’hui des écoles de parkour qui proposent des salles d’entraînement, cette discipline peut se pratiquer n’importe où en extérieur. La seule contrainte est de trouver des obstacles pour évoluer dans son environnement.

Bien entendu, un traceur débutant ne relèvera pas les mêmes défis physiques qu’un traceur expérimenté. Voici quelques idées d’endroits propices aux entraînements de parkour :

  • Un terrain de sport : vous pouvez vous échauffer en faisant quelques tours de terrain en courant, puis vous entraîner à faire des roulades dans l’herbe et utiliser les barrières pour développer ce qu’on appelle les techniques de passement (safety vault, lazy vault, thief vault, speed vault) ;
  • Un parcours de santé : avec les différents agrès proposés sur ce type de parcours, vous devriez facilement trouver de quoi vous entraîner : un mur d’escalade pour la technique du passe-muraille ; un banc de collectivité en bois pour pratiquer le saut de chat, etc.

Les différentes techniques de parkour avec ou sans obstacles

Comment débuter en parkour ?

Quand on regarde des traceurs expérimentés évoluer lors d’un entraînement de parkour, on peut vite être intimidé. C’est d’ailleurs l’une des valeurs chères au parkour : le dépassement de soi. Dépasser un obstacle, c’est dépasser ses peurs et repousser les limites de son corps et de son mental.

Mais avant d’en arriver là, il est important d’évoluer à son rythme. Avant de vouloir escalader un mur d’immeuble, commencez simplement par vous propulser depuis un panneau de signalisation stop par exemple.

Pour progresser plus facilement, il peut être intéressant de rejoindre un groupe de traceurs. Ces derniers pourront vous donner des conseils et vous aider à vous améliorer. Même si le parkour n’est pas une discipline compétitive, s’entraîner avec d’autres personnes peut être très stimulant.

Quel équipement pour faire du parkour ?

Le gros avantage du parkour, c’est qu’il ne nécessite pas un gros investissement au niveau du matériel ! Une tenue confortable et une paire de baskets : c’est tout ce dont vous avez besoin pour vous entraîner.

En ce qui concerne les baskets, choisissez-les avec un bon amorti. Le parkour étant une discipline où l’on fait beaucoup de sauts, il faut protéger les chevilles et les articulations. Néanmoins, vos baskets doivent être suffisamment souples pour ne pas vous gêner.

Au niveau de la tenue, là encore, le confort doit primer ! Privilégiez une tenue légère et élastique qui n’entrave pas vos mouvements. Après tout, la liberté de mouvement est l’essence même du parkour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *