Quelle préparation physique avant un grand trekking ?

Posté par le Août 26, 2016 dans Bonne pratique | 0 commentaires

Vous rêvez d’un trek au Népal ou dans la Cordillère des Andes ? Peut-être vous demandez-vous toutefois si vous êtes apte physiquement pour une telle aventure. En effet, mieux vaut se préparer à de longues heures de marche avec un sac à dos, au terrain accidenté et au manque d’oxygène ! Voici quelques conseils pour partir sereinement.

trek haute montagne

Prendre de bonnes habitudes au quotidien

Pour bien vous préparer à votre randonnée au Pérou ou votre trek au Népal, la première étape consiste à adopter de bonnes habitudes. Arrêtez de fumer, limitez votre consommation d’alcool, et surtout, bougez ! Marchez pour vous rendre au travail, prenez les escaliers plutôt que les ascenseurs ou les escalators, pratiquez la course à pied, le cyclisme.

Tous ces efforts doivent contribuer à améliorer votre état de santé général. Si vous avez plus de 45 ans, il est conseillé d’effectuer un bilan de santé.

Reprenez une activité physique

La principale activité que vous effectuerez lors de votre trek au Népal est la marche. C’est donc la marche que vous devez privilégier pour votre préparation. Cependant, tout le monde n’a pas la possibilité de s’entraîner quotidiennement en montagne. Vous pouvez alors remplacer la marche en montagne par la course à pied, le cyclisme et l’entraînement dans une salle de sport (tapis roulant, vélo elliptique, musculation). Si vous n’avez pas fait de sport depuis longtemps, commencez tout doucement et augmentez progressivement l’intensité de vos séances pour ne pas risquer de vous blesser.

Effectuez une randonnée

chaussures de marche

La marche sur un terrain plat ne requiert pas les mêmes efforts qu’en terrain accidenté. Sorte de répétition générale en conditions réelles, une randonnée en moyenne montagne, quelques semaines avant le départ, vous permettra de vérifier si vos efforts ont porté leurs fruits.

Prévoyez quelques jours de randonnée en n’oubliant pas de porter un sac à dos du même poids que celui que vous porterez lors du trek. Essayez de passer quelques nuits entre 2 500 et 3 000 mètres pour vous habituer à l’altitude. Ce test « grandeur nature » vous permettra de mieux connaître les points que vous devez améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *